Where The Greatest Play

En 2013, Sony Playsation dévoilait son projet "Where The Greatest Play" en collaboration avec l'agence de publicité BBH à New York et l'artiste suédois Andreas Englund. L'idée était très simple, des peintures à l’huile avaient été utilisées pour immortaliser les plus grands héros à travers le temps, donc les héros PlayStation méritaient le même traitement.
Il fallait donc trouver une célèbre œuvre classique qui allait servir de référence à l’agence de publicité et pour cela BBH avait trois critères. Elle devait être immédiatement reconnaissable, il devait y avoir un héros éminent à la tête d'un groupe et l'agence devait pouvoir en sortir une nouvelle œuvre aussi magnifique que l’originale. C’est Washington Crossing the Delaware, la toile réalisée en 1851 par le peintre américain d'origine allemande Emanuel Leutze, qui fut choisie et repensée pour pouvoir y présenter un joueur reconnu par tous les autres à la place de George Washington et des héros des jeux PlayStation à la place du porte-drapeau et de ses hommes.
L'agence a alors engagé Andreas Englund pour la revisiter. Un peintre photoréaliste, ce qui était parfait pour capturer chaque personnage des jeux dans les moindres détails et un peintre avec un sens subtil de l'humour dans son travail, ce qui était parfait pour l’esprit souhaité.
Au fur et à mesure que le chef-d'œuvre progressait, les fans avaient la possibilité de voter pour choisir quels personnages PlayStation emblématiques devaient y être peints, ainsi que le nom de celui qui serait le porte-drapeau. C’est le légendaire Nathan Drake ou Nate pour les intimes, personnage principal de la série Uncharted, qui fut retenu pour le rôle.
Andreas Englund avait laissé le personnage de George Washington, le premier président des États-Unis d'Amérique, en blanc et les fans ont été invités à choisir un joueur célèbre spécialiste de la Playstation, parmi cinq choix, pour occuper la place convoitée. C’est à Joey Chiu, le premier acheteur de la PS4 en 2013, puis de la PS4 pro en 2016, que les fans offrirent l’immortalité.
C’est ainsi que la campagne fut lancée avec la réalisation, en live, d’une énorme fresque représentant l’œuvre d’Andreas Englund, devant le Los Angeles Convention Center de Los Angeles où se tenait l'Electronic Entertainment Expo (E3).
Mais l’aventure ne s’est pas arrêtée là. Les peintures classiques et les jeux vidéo étaient devenus le couple improbable à l'origine du site Web Gamer Masterpiece de PlayStation. Après que le peintre Andreas Englund ait réimaginé deux autres classiques, La Colère d’Achille de Charles Antoine Coypel et La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix, le site a utilisé le traitement d'images et des effets picturaux codés sur mesure pour que les visiteurs puissent intégrer de manière transparente leur visage dans l’œuvre, qu’ils auraient choisie, remplie de leurs personnages PlayStation préférés, qu’ils auraient également choisis. Avec les 70 personnages et les 3 arrière-plans interchangeables peints à la main (Washington Crossing the Delaware, La Colère d’Achille et La Liberté guidant le peuple), il y avait plus de 750.000 possibilités.
L’objectif était également de favoriser un sentiment de communauté, donc une fois que les utilisateurs avaient créé une peinture, il leur était permis de la partager avec d'autres sur le site Web et sur les réseaux sociaux. Ils pouvaient également voter pour leur peinture préférée en utilisant un système de vote unique qui comprenait un défi en tête-à-tête, dans lequel une peinture était opposée à une autre pour les votes. Au final, les 40 meilleurs utilisateurs ont remporté une version réelle de leur œuvre. Comme quoi, avec un peu d’imagination et beaucoup de moyens, rien n’est impossible.