dimanche 20 janvier 2019

Tolkien à l'Abbaye du Thoronet

La Cité internationale de la tapisserie a signé en 2017 une convention avec le Tolkien Estate (qui gère l’ensemble des droits des œuvres de l’auteur du Seigneur des anneaux et de Bilbo le Hobbit), pour tisser au total 13 tapisseries et un tapis à partir de peintures et dessins réalisées par Tolkien lui-même dans Le Silmarillion, Bilbo le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux et Les Lettres du Père Noël, des cartes que Tolkien dessinait pour ses enfants. L’ensemble de cette "tenture Tolkien", qui va représenter plus de 130m2 de tissage, va prendre quatre années de travail.
Le 6 avril 2018, la Cité internationale d’Aubusson a vécu un moment émouvant avec la tombée de métier de la tapisserie Bilbo comes to the Huts of the Raft-Elves (Le Hobbit). Puis deux nouvelles tombées de métier ont eu lieu le 5 octobre à la Cité internationale de la tapisserie. Halls of Manwë – Taniquetil (Le Silmarillion) réalisée par les Ateliers Pinton, à Felletin et Glorund sets forth to seek Tùrin (Le Silmarillion), tissée par l'Atelier Patrick Guillot, dans l’atelier de la Cité de la tapisserie. La quatrième tombée de métier Christmas 1926 (Les Lettres du Père Noël) a eu lieu en toute fin d’année 2018 et a nécessité trois mois de tissage pour l'atelier Guillot qui signe ici sa deuxième pièce de la série. Dans Le Hobbit, Tolkien décrit la belle vallée de Fendeval (ou Fondcombe, Rivendell en anglais) plus par ses dessins que par ses textes. C’est l’un d’eux qui sert de base à la cinquième tapisserie dont le tissage vient de débuter.
Ce sont ces quatre premières pièces issues du projet Aubusson tisse Tolkien, que vous pouvez admirer jusqu’au 28 janvier à l'Abbaye du Thoronet dans le Var, avant de retrouver Aubusson pour la réouverture de la Cité internationale en février.

Derniers articles

logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.