samedi 27 novembre 2021

Le chant des ondes

Le musée Benoît-de-Puydt de Bailleul, dans le Nord, nous enivre avec les nymphes et les ondines de son exposition Le chant des ondes, des sirènes à Mélusine, jusqu'au 23 janvier.
On les appelle les "filles des eaux". Elles peuplent les rivières, les fleuves ou les océans depuis des siècles et hantent l’imaginaire de l’Homme…
Ces femmes de l’onde, inspiratrices ou tentatrices, attirent les mortels par leurs chants vers leur royaume des profondeurs. Mais il arrive aussi que des esprits aquatiques souhaitent quitter leur univers pour s’unir à un mortel afin de devenir humains et avoir une âme. Ainsi, la légende de Mélusine apparue au XIVème siècle marque un tournant dans ces récits millénaires, puisque la "nymphe des eaux" délaisse son domaine enchanté pour chercher l’amour dans notre monde.
À l’époque romantique, ces créatures des eaux prennent vie à travers la littérature, la peinture, le théâtre et la musique. Ondine, Roussalka, la petite sirène et même Ophélie, nouveau visage de la nymphe, deviennent des héroïnes tiraillées, à l’instar de Mélusine, entre deux mondes. Tout comme le seront ceux qui voient dans leur univers aquatique l’image d’un ailleurs inaccessible, un monde poétique qui est le reflet de l’âme, une "grotte" où l’on peut rêver pour voir nager la "sirène" et y entendre à nouveau le chant des ondes…
 
Musée Benoît-de-Puydt 24 rue du Musée 59270 Bailleul

Derniers articles