dimanche 9 mai 2021

La Psychanalyse en BD

A l'occasion de la sortie du livre "Frink and Freud" chez Casterman, la galerie Art Maniak met à l’honneur le dessinateur Lionel Richerand lors d’une exposition-vente d'oeuvres originales du 3 au 28 mai 2021 dans ses locaux du, 10 rue de la Grange Batelière Paris 9ème. Dédicace le samedi 8 mai de 15h à 18h.
Cet album narre un épisode méconnu de l'histoire de la psychanalyse à travers la venue de Freud aux Etats-Unis en 1909. Il va y rencontrer Horace Frink, jeune psychanalyste admirateur, qui deviendra par la suite son patient. Ce face à face cruellement inégal évoque aussi le choc entre la jeune Amérique et la vieille Europe du début du XXème siècle.
Lionel Richerand est, de ses dires, "un peu maniaque". Cet adjectif, qui peut parfois être péjoratif, devient ici incroyablement positif. Il suffit de regarder ses planches originales pour entrer dans un monde fait d'encre et de crayons de couleurs. Un monde qui vous enveloppe dans un noir et blanc doux et travaillé. Un monde à la croisée de plusieurs courants artistiques.
 
Après avoir suivi une formation à l’Ecole Supérieure d’Arts Graphiques de Penninghen, puis aux Arts décoratifs de Paris, Lionel Richerand se spécialise en tant qu’illustrateur et réalisateur de films d’animation. En 2001, Il réalise un film d’animation spécial Noël de 26 minutes en stop-motion, La Peur du loup, diffusé sur TF1. En 2003, il co-réalise par la suite la série Les Grabonautes. En octobre 2007, il publie chez Akiléos Petit conte léguminesque, BD scénarisée par Eric Sannier. Dorénavant, il se consacre à l’illustration et à la bande dessinée, et publie notamment aux éditions La Joie de Lire avec Les nouveaux pirates. Il est aussi l'auteur de trois albums dans la collection Métamorphose aux éditions Soleil. Dans l'album Dans la forêt (2013), il met en scène un conte fantastique. Puis, dans L'Esprit de Lewis, sur un scénario de Bertrand Santini (2017 - 2019), il développe une histoire post-mortem en deux tomes, à la fois macabre et romantique.
Dans la forêt était dédié au travail de Pierre Péju, il était donc logique qu’une collaboration plus étroite se développe entre ces deux auteurs. Pour Frink&Freud, un roman graphique de deux cents pages, il met son dessin au service du texte de Pierre Péju, illustrant les destins croisés des deux psychiatres et l'aventure qu'a été la diffusion de la psychanalyse sur le territoire américain.

Derniers articles