vendredi 25 mai 2018

Delacroix

Le musée du Louvre et le Metropolitan Museum of Art s’associent pour organiser, jusqu’au 23 juillet, une exposition dédiée à Eugène Delacroix. Réunissant 180 oeuvres, cette rétrospective relève un défi resté inédit depuis l’exposition parisienne qui commémorait en 1963 le centenaire de la mort de l’artiste.
Malgré sa célébrité, il reste encore beaucoup à comprendre sur la carrière de Delacroix. L’exposition propose une vision synthétique renouvelée, s’interrogeant sur ce qui a pu inspirer et diriger l’action prolifique de l’artiste et déclinée en trois grandes périodes.
La première partie traite de la décennie 1822-1832 placée sous le signe de la conquête et de l’exploration des pouvoirs expressifs du médium pictural ; la seconde partie cherche à évaluer l’impact de la peinture de grand décor mural (activité centrale après 1832) sur sa peinture de chevalet où s’observe une attraction simultanée pour le monumental, le pathétique et le décoratif ; enfin, la dernière partie s’attache aux dernières années, les plus difficiles à appréhender, caractérisées par une ouverture au paysage et par un nouveau rôle créateur accordé à la mémoire. Les écrits de l’artiste viennent enrichir et compléter la redécouverte de ce génie en constant renouvellement.
Un catalogue officiel de l’exposition de 480 pages, coédité par Hazan/Editions et le Musée du Louvre, permettra à ceux qui le souhaitent, de prolonger cette découverte de la production picturale de Delacroix.