vendredi 4 décembre 2020

Android Jones

Andrew Jones est né à Lyons au Colorado, le 26 novembre 1977 et commence à dessiner très tôt dès 8 ans. À l'âge de 11 ans, il est opéré suite à la découverte d’une anomalie veineuse au cerveau. Après la chirurgie, il se retrouve connecté à des tubes, des capteurs et des moniteurs, un peu comme un Android. De cette mésaventure, il lui restera une énorme cicatrice, qui le fera se sentir encore plus différent des autres et l’isolera encore plus dans son esprit et son art.
L’art est sa vie et il rentre donc à la Ringling School of Art and Design de Sarasota, en Floride, où il étudie le dessin et se forme à la peinture académique traditionnelle. Mais il s’interroge. Pourquoi ne pas utiliser la technologie? La technologie ne l'a-t-elle pas gardé en vie pendant l'opération? Et Michel-Ange et Da Vinci n'ont-ils pas utilisé la plus haute technologie qu'ils avaient? Alors que d'autres artistes ne jurent que par la peinture et les pinceaux, il décide que les ordinateurs seront ses toiles.
Il débute sa carrière en tant qu’artiste concept pour la célèbre compagnie Industrial Light and Magic de George Lucas, responsable des effets spéciaux dans de nombreux films hollywoodiens comme la saga Star Wars. Il sera, plus tard, le seul Nord-américain à travailler comme artiste concepteur pour la compagnie de jeux vidéo Nintendo, en particulier Metroid Prime.
Lors de l’édition 2003 du Burning Man, un passage par le camp El Circo change sa vision sur la manière dont l'art influence la culture. Il fonde ensuite Massive Black, une société de développement artistique basée à Los Angeles et démarre sa carrière en tant qu'artiste indépendant en 2005.
Andrew "Android" Jones va alors allier lumière et visuels pour créer une expérience scénique inoubliable. Orchestrant à travers la réalité virtuelle, il propose des projections uniques et puissantes pour les scènes et les artistes musicaux, ainsi que des ateliers et des conférences.
Mieux décrit comme un "peintre numérique", Android Jones a créé un immense corpus. Il est devenu bien connu pour ses nombreuses œuvres psychédéliques et stratifiées ainsi que pour ses performances en direct utilisant une configuration numérique construite sur mesure. Il a participé à la tournée Grateful Dead Fare Thee Well et son travail a été projeté sur l'Opéra de Sydney et sur l'Empire State Building.
La spiritualité et les états de conscience altérés sont au centre de ses travaux. Décrivant son travail comme étant un électro-minéralisme, il attribue sa capacité à créer aux merveilles de la technologie, en attribuant aux ressources de la planète les avancées nécessaires dans la production artistique. Manipulant la lumière et l’énergie, Android Jones capture des concepts complexes tout en utilisant son expérience formelle dans le domaine des arts.
Si l’artiste est à la pointe du mouvement artistique visionnaire (une vague d'artistes qui mettent l'accent sur la créativité comme fondement de la conscience), il tire son inspiration de la capacité de l'art à agir en tant qu'agent du changement social. Il est déterminé à modifier la perception du spectateur, repoussant les limites de l’imagination et de la conscience humaine en utilisant l'art sous tous ses aspects et des formes de média innovantes.
En 2016, il est invité à une soirée appelée SynerGenesis où il rencontre tous les grands artistes psychédéliques de l'époque, devenus des héros et des mentors pour lui. Pour Android Jones, c'est "le big bang" du mouvement artistique visionnaire. Ses collègues traditionalistes avaient tendance à juger et diaboliser l'exploration des psychédéliques, mais dans la communauté des arts visionnaires, Android Jones est célébré, lui offrant l'occasion de se construire la vie qu’il souhaitait.
Android a parcouru le monde entier pour exposer son travail et a contribué à des événements sur tous les continents. C’est un habitué des festivals tels que Boom Festival ou Burning Man, dont il est membre de longue date et où son travail est projeté en intérieur et en extérieur. En dehors de la saison des festivals, il organise régulièrement des ateliers d'artistes dans lesquels il partage ses connaissances sur les processus de création. En effet, en tant qu'alchimiste numérique, Android s'appuie sur les développements techniques des siècles passés dans l'histoire de l'art tout en repoussant les limites de l'imagination avec de nouvelles technologies et formes de médias. Au-delà des technologies traditionnelles des crayons, de l'encre et des pinceaux, Android développe des possibilités latentes au sein de logiciels tels que Painter, Photoshop, ZBrush et Alchemy, découvrant de nouvelles combinaisons et utilisations d'outils qui dépassent les intentions originales de leurs programmeurs.
Considéré comme le créateur de l'art visuel Pop-Chamanistique, il est revenu vivre dans sa ville natale de Lyons et travaille dans un grand studio installé dans une grange rénovée.
 
logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.