samedi 14 décembre 2019

HARRIS John

Partage :

Liens :

Biographie

John Harris est né à Londres le 29 juillet 1948. Il commence à peindre à l'âge de 14 ans et entre au collège d'art de Luton 2 ans plus tard. Après avoir assimilé les bases, il s'inscrit aux beaux-arts d'Exeter en 1967 pour y étudier la peinture et en sort diplômé en 1970. Pendant les six années qui suivent, il voyage et étudie la méditation. En 1976 il commence à peindre exprimant déjà son intérêt pour l'infini et l'espace, sujets qui demeurent ses préoccupations aujourd'hui. il partage sa première exposition avec l'artiste et architecte Nicholas Gilbert Scott, au théâtre de Northcott à l'université d'Exeter en 1977. En automne de la même année, Young Artists, une agence spécialisée dans la science-fiction et l'art fantasy, commence à proposer ses toiles. Dans le mois, l'éditeur Philip Dunn lui propose de produire trois peintures qui illustreront la trilogie classique de la science fiction, Cities in Flight. Suite à cela, le même Philip Dunn commande à John Harris un livre présentant son travail, c'est la conception de Mass.
Philip Dunn quitte les affaires avant la sortie du livre, mais son idée permet à John Harris de rencontrer Arthur C. Clarke au Sri Lanka en 1981, un véritable pélerinage pour tout artiste de science fiction. Ce n'est qu'en 2000 que le livre sort finalement, lorsque Chrysalis Books édite une anthologie du travail de John, incorporant le travail à l'origine produit pour Mass, la naissance de Mass the art of John Harris.
Durant les années 80 John peint énormément pour le secteur commercial, pour des couvertures de livres et pour la publicité. L'initiative d'un regroupement de certaines de ses oeuvres, permet une exposition importante du travail qu'il a effectué au cours de cette période à la galerie Double Vision à Exeter. En 1984-1985 il visite les Etats-Unis pour la première fois et rend visite à la NASA. En effet il est invité à être le témoin d'un lancement de la navette spatiale Discovery et à immortaliser l'événement par une peinture, le premier artiste britannique à être honoré de cette façon. Son travail est aujourd'hui accroché au Centre Spatial Kennedy et fait partie de la collection Smithsonian.
Au cours des vingt dernières années John Harris a élargi son travail pour y inclure une nouvelle gamme tant dans ses modèles, que dans celui de son contenu comme les paysages ou les peintures marines, mais il reste fermement attaché à ce qu'il appelle le "réalisme imaginatif". Après avoir testé tout au long de sa carrière toutes les techniques possibles et imaginables, au début de sa carrière il a pratiqué une technique peu commune qu'il avait lui même développée, il peint aujourd'hui à l'huile sur la toile. Pour lui l'immense plasticité de la matière, sa fluidité et son temps de séchage qui peut être contrôlé, contribuent au processus essentiel permettant de trouver et de produire la bonne image.
Enfin un dernier point qui est, pour John Harris, au coeur de l'art. Il voit le processus de création d'une toile comme se déplaçant entre deux pôles. D'un côté il commence par un sentiment, approchant d'une vision pré-formée et puis de l'autre, il pousse et tire les matières jusqu'à ce qu'elles expriment ce qui est voulu. Ce qui surgit par la suite, peut être ou ne pas être exactement ce qui était prévu à l'origine. Mais avec cette équation il est possible que quelque chose d'inattendu se produise, quelque chose de plus magique que ce que l'artiste pouvait avoir imaginé. Et toujours comme fil conducteur, cette idée de l'infini, cette impression d'être dans un espace inconnu et illimité.
Sortie en 2014 de Beyond the horizon chez Titan Books.
John Harris habite et travaille à Devon en Angleterre.

Bibliographie

logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.