mercredi 19 décembre 2018

FRAZETTA Frank

Partage :

Liens :

Biographie

Frazetta est né le 9 février 1928 et a grandi à Brooklyn, New York. Artiste précoce, dès l'âge de huit ans, sur les conseils des enseignants de son école, ses parents l’inscrivent à l’Academy of Fine Arts de Brooklyn. Il fréquentera l'école pendant huit ans sous la tutelle de Michael Falanga, artiste italien de renom. Frappé par le talent de Frazetta, Falanga rêvait de l’envoyer étudier en Europe à ses propres frais. Malheureusement, Falanga meurt subitement en 1944, et avec lui, son rêve et son école qui ferme un an plus tard, obligeant Frank Frazetta à trouver du travail pour gagner sa vie.
A seize ans, Frazetta travaille comme assistant pour l’artiste John Giunta. Un an plus tard, il publie sa première bande dessinée, Snowman. Au cours des sept années suivantes, il travaille chez plusieurs éditeurs de bandes dessinées, dans différents domaines et sur divers thèmes. Durant ces années, Frank mûri pour devenir un athlète, ressemblant à une star de ciné, brandissant des battes de base-ball et des raquettes de tennis avec la même intensité, que ses derniers héros manient l’épée. Il refusera même durant cette période, des offres de travail de personnes influentes comme par exemple Walt Disney ou le contrat que lui proposaient en 1947 les New York Giants….
Au début des années 1950, il travaille pour EC Comics, Comics national, Avon et plusieurs autres entreprises du monde de la bande dessinée. Une grande partie de son travail dans la bande dessinée a été réalisée en collaboration avec des amis comme Al Williamson et Roy Krenkel. Grâce aux travaux sur les couvertures de Buck Rogers chez Famous Funnies, Frazetta commence à travailler avec Al Capp sur son comic strip Li'l Abner. Dans le même temps, il travaille à la production de son propre strip, Johnny Comet et aide Dan Barry sur la sortie quotidienne de Flash Gordon. Mais après neuf ans à travailler avec Al Capp et à imiter son style, il se lasse et décide de retourner exclusivement à la vraie bande dessinée. Il aura, d’ailleurs, énormément de difficultés à retrouver son propre style, tant il était devenu un clone d’Al Capp.La BD a évolué durant ces dernières années et le style de Frank est maintenant considéré, comme dépassé, démodé. Ne trouvant pas de contrat, finalement il rejoint Harvey Kurtzman et travaille sur la parodie de Little Annie Fanny dans le magazine Playboy.
Dans la première partie des années 1960, Frazetta commence également à peindre pour les éditions de livres de poche d'aventures. Sa première couverture pour le magazine de fiction Conan le Barbare fait sensation, de nombreuses personnes achetant le livre rien que pour sa couverture. A partir de là, on s’arrache le travail de Frazetta. Ainsi à cette époque il peint les couvertures de séries comme Tarzan, Venus, Pellucidar ou Barsoom d’Edgar Rice Burroughs, ou encore celles de Conan de Robert E. Howard. Il réalise également plusieurs illustrations à la plume et à l’encre pour beaucoup de ces livres.
En 1965, la peinture que réalise Frazetta de Ringo Starr pour Mad Magazine retient l'attention des studios United Artists, qui l’approche pour dessiner l'affiche du film What's New Pussycat ? Il obtient, ce jour là, son premier cachet de star artiste….. son salaire annuel en un seul après-midi ! Depuis, la plus grande partie du travail de Frank Frazetta a été de nature commerciale, fournissant des peintures et des illustrations pour des affiches de film, des jaquettes de livres ou des calendriers. Si beaucoup de ses peintures sont sans intérêt, elles sont néanmoins fortement recherchées d’un point de vue commercial.
L’œuvre de Frazetta est admirée depuis longtemps par de nombreuses personnalités d’Hollywood. Clint Eastwood, George Lucas, Steven Spielberg et Sylvester Stallone sont fans et amis de l’artiste et la plupart lui ont commandé des œuvres pour certains de leurs films. Plusieurs de ses peintures ont été utilisées par des groupes musicaux comme par exemple Molly Hatchet, Dust, Nazareth ou encore Wolfmother.Enfin, au début des années 1980, Frank participe à la réalisation du film d'animation de Ralph Bakshi, Fire and Ice. Le film est une déception commerciale et Frazetta est rapidement retourné à ses racines, la peinture à l’huile et ses illustrations à la plume et à l’encre, sans négliger l’aquarelle et le dessin au crayon seul.
Frank Frazetta a été marqué, tout au long de sa vie, par plusieurs problèmes de santé, à un tel point qu'il a été obligé de dessiner et de peindre avec sa main gauche. Il a ensuite continué à exprimer son art par le biais de la sculpture et par divers moyens. En 2003, un long-métrage, Frazetta : Painting With Fire, sur la vie et la carrière de Frazetta a été réalisé. Un musée à la gloire de Frank Frazetta s'est ouvert à Marshall’s Creek en Pennsylvanie. La Society of Illustrators l'a intronisé et en 1976, on lui a décerné le World Fantasy Award en tant que "meilleur artiste". En 1994 il expose pour la première fois dans une galerie d'art de New-York et en 1995, on lui a remis le prix Grand Master of Fantastic Art.
En 1975, le livre The fantastic art of Frank Frazetta, 1er volume de la série des "Books", sort à 400.000 exemplaires, il sera suivi de trois autres compilations encore plus populaires, Book two, Book three et Book four. Parmi toute la littérature qui a pu être et qui est consacrée à Frank Frazetta, il faut souligner chez Underwood Booksune trilogie traitée comme une rétrospective de l'oeuvre de l'artiste, Icon en 1998, Legacy en 1999 et Testament en 2001, Rough work en 2007 chez Spectrum Fantastic Art et Frazetta the definitive reference sorti en 2008 chez Vanguard, sans oublier les multiples calendriers qui ont jalonné ses années de carrière....
Frank Frazetta est décédé à 82 ans le 10 mai 2010 à l’hôpital de Fort Meyers en Floride, des suites d'une attaque cérébrale.
logo fanta dragon4
fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.