samedi 20 octobre 2018

MCQUARRIE Ralph

Partage :

Liens :

Biographie

Ralph Angus McQuarrie est un artiste peintre américain né en 1929, dans l'Indiana et décédé en 2012 des suites de la maladie de Parkinson. Ralph étudie le design industriel, ce qui lui permet de rentrer chez Boeing où, après avoir rencontré des collègues qui étaient passés par l’Art Center College of Design de Pasadena, il se découvre l’âme d’un illustrateur. Mais il doit mettre ses projets de côté en 1950 avec son incorporation pour la guerre de Corée. S’il s’en sort malgré une blessure par balle à la tête, il en revient également avec une nouvelle perspective de la vie. Il rentre à l'Art Center College of Design de Pasadena où il suit les cours jusqu’en 1956 et retourne chez Boeing pour travailler sur le Supersonic Transport ou Boeing 2707. C’est à cette époque, que Ralph commence à développer un style dans lequel les machines et les vaisseaux sont dessinées façon "beaux-arts". Par la suite, un de ses collègues de chez Boeing, lui fait rencontrer George Lucas, un de ses amis. C’est pour son film Star Wars, quelques années plus tard, que Ralph va travailler et réaliser des illustrations, qui seront à l’origine d’une extraordinaire collaboration et d’une reconnaissance internationale.

Ralph Angus McQuarrie
Ralph Angus McQuarrie est né le 13 juin 1929, à Gary dans l'Indiana. Ses parents déménagent par la suite pour Billings dans le Montana, où il va à l'école primaire. Ses passe-temps préférés sont l’observation des avions de l'aéroport de la ville et la construction de maquettes d’avions par ses propres moyens. Son grand-père peint à l’aquarelle et sa mère fait des dessins au fusain et de la peinture à l'huile, aussi n’y a-t-il aucune surprise lorsque Ralph commence à dessiner très jeune.
La famille de Ralph déménage ensuite pour Vancouver au Canada, où il va au lycée et choisit option art. Après la deuxième guerre mondiale, sa famille revient aux Etats-Unis et s'installe à Seattle, dans l’état de Washington. Ralph étudie le design industriel, ce qui lui permet de rentrer chez Boeing. À cette période de sa vie, Ralph passe son temps à dessiner, à peindre et à collectionne des livres d'art. Aussi après avoir rencontré des collègues chez Boeing, qui étaient passés par l’Art Center College of Design de Pasadena, il commence sérieusement à penser à devenir illustrateur.
Mais il doit mettre ses projets de côté en 1950 avec son incorporation pour la guerre de Corée. S’il s’en sort malgré une blessure par balle à la tête, il en revient également avec une nouvelle perspective de la vie. Il travaille pour Boeing durant une nouvelle année et déménage pour la Californie en 1953 pour rentrer à l'Art Center College of Design de Pasadena où il suivra les cours jusqu’en 1956. Il commence alors à travailler son portfolio et, parce qu’il faut bien vivre, trouve des travaux d'illustrations techniques pour des sociétés comme Kaiser Graphics et Litton Industries. Dans le même temps, Ralph se met à la photographie.
Ralph passe le début des années 60 à se demander ce qu’il veut faire de sa vie. Il lit beaucoup, marche sur la plage, comme il le disait lui-même, zen.
En 1963, après avoir rendu visite à ses parents à Seattle, il décide de retourner chez Boeing où on lui propose un travail d’illustrations très intéressant sur l’avion en plein développement, le Supersonic Transport ou Boeing 2707. C’est à cette époque, que Ralph commence à développer un style dans lequel les machines et les vaisseaux sont dessinées façon "beaux-arts". Ralph se dirige ensuite vers Los Angeles au milieu des années 60 et réalise des posters et des animations pour CBS News, qui couvre le programme spatial Apollo et entend diffuser les premiers pas de l'homme sur la Lune.
Au début des années 70, il commence à peindre des affiches de film pour le producteur Charles B. Pierce, commençant par le premier vrai succès du cinéaste, The Legend of Boggy Creek. Il est alors contacté par un ancien collègue rencontré chez Boeing, Hal Barwood. Celui-ci s'était rappelé les illustrations de Ralph et aimerait l’engager pour réaliser quelques peintures de concept pour un film de science-fiction qu'il essayait de faire avec son associé, Matthew Robbins. Si ce projet (Star Dancing) ne s’est jamais concrétisé, il a permis à Ralph de découvrir que c’était le genre de travail qu'il a toujours eu envie de réaliser.
Hal et Matthew se connaissent depuis leurs études à l’école de Cinéma de Californie où ils faisaient partie du groupe connu sous le nom des Dirty Dozens avec entre autres John Milius, Robert Zemeckis et un certain George Lucas. Après avoir vu son travail pour Star Dancing, ce dernier rencontre Ralph pour discuter d’un projet encore vague de film de science-fiction sur un groupe de rebelles affrontant un empire dictatorial dans une guerre interplanétaire. Mais à l’époque ce Space Opera n’est qu’un projet…. Quelques années plus tard, en 1975, alors que le film a été rejeté par United Artists et Universal, Lucas repense au travail de McQuarrie et décide de l’embaucher pour réaliser des visuels vendeurs de son histoire. Armé de ces illustrations novatrices, George Lucas signe rapidement avec la 20th Century Fox et récolte les fonds pour réaliser ce qui deviendra Star Wars. Une extraordinaire collaboration était née. Mais surtout, si le travail de Ralph sur Star Wars a été apprécié des fans du film, il l’a également été par d'autres réalisateurs, qui feront appel à lui (Les Aventuriers de l'Arche perdue, Rencontres du 3ème type, E.T. l'extra-terrestre, Galactica, Miracle sur la 8ème rue ou Cocoon qui lui a valu un Oscar des Meilleurs effets visuels en 1986).
Vers la fin des années 70, Star Trek: Planet of the Titans et plus tard The Empire Strikes Back, ont conduit Ralph à Londres, après quoi il s’est installé à Berkeley, en Californie, où il vivra le reste de vie avec son épouse Joan. Même après avoir quitté l’industrie cinématographique, Ralph a continué à travailler dans de multiples domaines, qu’il s’agisse du monde de l’édition, des jeux vidéo ou du jouet et même celui du mobilier.
Ce n’est que vers la fin des années 90, une fois diagnostiqué sa maladie de Parkinson, que la carrière artistique de Ralph s’arrête brutalement. L'ironie du sort a voulu que Ralph McQuarrie parte quelques mois avant le rachat de Lucasfilm par Disney, entreprise qui n'aurait sans doute pas hésité à sortir le génial concept-artist de sa retraite pour le faire travailler sur une toute nouvelle trilogie. C'est donc le 3 mars 2012 qu’a été annoncée avec la plus grande tristesse, la disparition de Ralph Mcquarrie. A 82 ans, ce grand monsieur laisse des dizaines de concept-artists et des milliers de fans de Star Wars orphelins.
Pour découvrir les œuvres de Ralph McQuarrie, le coffret de 2 livres, Star Wars Art: Ralph Mcquarrie publié en 2016 chez Harry N. Abrams. Les éditions françaises, Star Wars - Tome 1 et 2 : Tout l'art de Ralph McQuarrie, ont été publiées en 2016 et 2017 chez Huginn & Muninn.

Bibliographie

fantasleria.fr utilise des cookies.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.