mardi 24 avril 2018

DITERLIZZI Tony

Partage :

Liens :

Biographie

Tony DiTerlizzi est né dans une famille d'artistes, à Whittier en Californie le 6 septembre 1969. Il est l'aîné de trois enfants et grandit dans le sud de la Floride où il est scolarisé à la South Fork High School. Pendant son enfance, il découvre les oeuvres d’Arthur Rackham, E. H. Shepard, Norman Rockwell, A.B. Frost, Jim Henson, Beatrix Potter, W. Heath Robinson, Dr. Seuss, Edward Gorey, Harry Rountree, Maxfield Parrish ou encore J.C. Leyendecker qu'il compte parmi ses principales influences artistiques. Pour les artistes plus contemporains, il cite volontiers Frazetta pour ses huiles, Boris Vallejo, Michael Whelan pour ses acryliques, Brian Froud pour ses aquarelles, Alan Lee, Mark Ryden, Scott Gustafson, James Gurney, James Jean et Moebius.
En 1987, il entre à la Florida School of the Arts et continue ensuite ses études à l'Art Institute of Fort Lauderdale. Après avoir obtenu son diplôme de graphisme au printemps 1992, il déménage pour New York et propose plusieurs essais de son travail à TSR, qui les refuse gentiment deux fois avant d’accepter, à l’automne de la même année, sa troisième proposition. Tony DiTerlizzi commence alors sa carrière d’illustrateur sur le jeu de rôle Donjons et Dragons de TSR et plus particulièrement Dragon Mountain. Ses premières réalisations pour TSR, lui gagne la considération du milieu des jeux de rôle. Aussi l’été suivant, la Gencon Game Fair de Milwaukee est pour lui un véritable tremplin, qui lui permet de réaliser des illustrations dans le domaine des jeux pendant la plus grande partie des années 1990 et de travailler sur des gammes ou des jeux tels que Werewolf, Planescape, Changeling : the Dreaming et Magic: the Gathering.
Après sept ans d'une carrière d'illustrateur dans les domaines des jeux et de la fantasy, DiTerlizzi se lance dans la création de livres illustrés pour la jeunesse. Il se remet en question pendant 3 longues années où il doit de nouveau soumettre ses illustrations aux maisons d’édition et essuyer plusieurs refus. Avec la publication en 2000 de Jimmy Zangwow's Out-of-this-World Moon Pie Adventure, il réalise un rêve d'enfant, celui d'écrire et d'illustrer son propre livre. L'année suivante, il publie Ted, qui reçoit en 2002 le Zena Sutherland Award. Puis vient un livre d'images en fantastique/frissons adapté du poème classique de Mary Howitt The Spider and the Fly, qui entre bientôt dans la liste des best-sellers du New York Times et qui vaut à DiTerlizzi de remporter en 2003 un Caldecott Honor, qui récompense les meilleurs auteurs venant immédiatement après les tenants de la Médaille Caldecott.
Dans l'intention de faire découvrir la fantasy à un jeune lectorat, DiTerlizzi élabore Les Chroniques de Spiderwick avec son amie Holly Black, également auteure. Simon & Chuster Children's Publishing lance la série aux Etats-Unis en 2003. Par la suite, Spiderwick est publié à l'étranger et traduit dans près de 30 langues. En France, la série est traduite chez Pocket Jeunesse à partir de 2004. En 2005 est publié Arthur Spiderwick : Grand Guide du Monde Merveilleux qui Vous Entoure, un guide du monde de Spiderwick. En 2008, Paramount Pictures réalise une adaptation cinématographique de la série, réalisée par Mark Waters, et dont Tony DiTerlizzi et Holly Black sont co-producteurs exécutifs. En septembre 2007 est entamée la publication d'un deuxième cycle, Au-delà du monde de Spiderwick, qui fait suite aux Chroniques de Spiderwick.
Tony DiTerlizzi vit et travaille actuellement à Amherst dans le Massachusetts, en compagnie de sa femme, auteure et manager, Angela DiTerlizzi.