jeudi 22 février 2018

YAYASHIN alias Bruno WAGNER

Partage :

Liens :

Biographie

Né à Strasbourg le 17 mars 1979, Bruno Wagner a toujours dessiné et se sent très tôt attiré pour les univers de science-fiction et de fantasy. Très jeune il est fasciné par des artistes comme Boris Vallejo, Siudmak, puis HR Giger ou Brom et son travail restera à jamais imprégné des ces premiers amours. Il suit une formation en Arts Appliqués (Bac F12) au lycée Le Corbusier. Bac en poche, en 1998, il fait une première année de BTS d’Architecture Intérieure toujours au lycée Le Corbusier, mais happé par les nouvelles technologies et l’engouement crée par internet il s’oriente vers un DUT de Multimédia à l’IUT de Belfort-Montbéliard de 1999 à 2001 et se retrouve ainsi sur deux fronts à la fois, webdesigner et illustrateur.
L’un étant plus rentable que l’autre il focalise ses premières années sur son travail en tant que webdesigner-flash. Il travaille ainsi de 2001 à 2003 pour la société Axilium-Polytronics à Colmar, mettant un peu en parenthèse son travail d’illustrateur mais sans jamais le lâcher totalement. Puis il repart vers l’illustration et le graphisme en freelance de 2003 à 2005.
Son pseudo Yayashin, sous lequel il est parfois connu aujourd’hui est un héritage de sa jeunesse. Il voulait un nom qui accroche et qui sonne un peu exotique, shin voulant dire « esprit » et yaya ayant juste un sens positif, il a trouvé le résultat pas trop mal. Il commence ensuite à se faire vraiment connaître dans le milieu du web avec ce pseudo, l’a gardé pour son portfolio et il a fini par s’imposer tout seul…
S’il assume aujourd'hui son rôle de Directeur Artistique chez ACTIPLAY à Montpellier, l’illustration reste sa première vocation. Grace à cette situation stable il peut donc revenir à ses premiers amours et se consacrer à nouveau pleinement à l’illustration. Pendant longtemps, très attaché aux techniques traditionnelles, il reste fidèle à ses pinceaux et réalise toutes ses illustrations en grand format sur toile ou carton, souvent à l’acrylique pour la rapidité. Ce n’est que sur la fin qu’il passera à l’huile. Mais il utilise déjà beaucoup l’ordinateur pour ses recherches et ses montages photos pour la composition. Ce qui fait, qu’il a aujourd’hui quasiment abandonné ses outils traditionnels et reste désormais derrière son écran pour ses recherches et finaliser ses travaux, cadre où l’informatique est très intéressante.
Son cursus lui permet de se sentir assez à l’aise tant dans le traditionnel que dans le numérique. Mais il reconnaît surtout le gain de temps certain et la possibilité d’enrichir ses approches que lui offre le travail numérique. Cependant il y aura toujours un charme particulier avec un travail traditionnel, c’est pourquoi Bruno Wagner ne cache pas qu’il abandonnera certainement de temps en temps sa tablette graphique pour retrouver ses brosses et petit-gris.
Aujourd’hui il vit et travaille à Montpellier.