LEDROIT Olivier

Partage :

Liens :

Biographie

Né en 1969 à Meaux, en Région parisienne, Olivier Ledroit suit des études à Duperrez, Ecole Supérieure des Arts Appliqués. D'abord illustrateur pour des magazines de jeux de cartes, il rencontre en 1989 François Froideval. Ensemble, ils se lancent dans les Chroniques de la Lune Noire (Zenda, éditée ensuite chez Dargaud). Cette série a ouvert la voie à un nouveau style de BD d’inspiration médiéval-fantastique dans les années 90 et lui vaut d'être reconnu comme le chef de file de la BD gothique.
Il publie ensuite des bandes dessinées comme Xoco (1994-1995), Ennemis mortels (1997) et La Porte écarlate (1998). En 1999 il fonde avec Jacques Collin les éditions Nickel, où il publie ses propres créations et celles d’autres auteurs fantasy. Avec le scénariste anglais Pat Mills, il signe Sha (1996-1999) et Requiem Chevalier Vampire (2000-2012), des séries noires devenues cultes, au graphisme bouleversant. Pendant cette période, il participe à deux ouvrages collectifs, Les Contes de l'Ankou et Le Monde des dragons. Il travaille aussi sur le jeu vidéo Heroes of Might and Magic, chez Ubisoft. En 2005, on retrouve dans l'Univers féerique aux éditions Daniel Maghen, où règne une singulière atmosphère, un florilège des créatures magiques croquées par l'artiste. Avec ce livre, Olivier Ledroit dévoile une nouvelle facette de son talent et demeure le maître incontestable du genre heroïc-fantasy. L'Univers féérique tome 2 sortira en 2008 chez le même éditeur et aide à découvrir l'art plein de fantaisie, de lyrisme et d’humour d'Olivier Ledroit.
En 2007 il présente, aux éditions Nickel, un magnifique artbook de 288 pages illustrant les différents aspects de sa pratique, de ses séries à succès à ses travaux parallèles. En 2014 il transpose son univers féerique dans une nouvelle série de bande dessinée éditée chez Glénat, Wika, avec Thomas Day au scénario.
Le style d'Olivier Ledroit sans être un style à part, est original et reconnaissable. Dans ses planches, son trait de crayon est peu marqué car il utilise souvent l'aquarelle pour la mise en couleur. Il convoque plusieurs techniques dans ses tableaux, comme le dessin, la peinture ou le collage. Il introduit régulièrement des dentelles, des clefs, ou des pièces de métal dorées ou argentées dans ses toiles.
Ses inspirations proviennent directement de la la littérature fantastique du XIXe siècle, des comics (notamment le dessinateur Mike Mignola) ainsi que d'auteurs tels que Frank Frazetta ou Bernie Wrightson. Il affectionne également des auteurs plus récents, le réalisateur japonais d'anime Hayao Miyazaki et les illustrateurs Jean-Baptiste Monge et Erlé Férronnière.
Le thème du regard est très présent dans son œuvre. Selon Eugène Delacroix, "dans la peinture, il s'établit comme un pont mystérieux entre l'âme des personnages et celle du spectateur". Deux siècles plus tard, l'œuvre d'Olivier Ledroit lui répond, en construisant un nouveau pont dans l'histoire de l'art.