mardi 12 décembre 2017

Bug T1

Après avoir traité de sujets politiques, géopolitiques (Les Phalanges de l’Ordre Noir, Partie de chasse, avec Pierre Christin), de destins dictatoriaux et de rêves d’immortalité (La trilogie Nikopol), de cauchemars obscurantistes prémonitoires (Le cycle du Monstre), de planète recadrant les humains (La trilogie du Coup de Sang), Enki Bilal, avec ce nouveau récit d'anticipation, nous prive de notre addiction digitale en nous plongeant, non sans une certaine dérision, dans un monde de désarroi et d’enjeux multipolaires.
 
Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, l'ensemble des sources numériques, des plus gros serveurs de la toile aux plus petites clés USB, disparaît brutalement de la surface de la Terre, comme aspiré par une force invisible. Le monde est paralysé, désorienté, asséché. Un parallèle s'établit rapidement avec le retour de mission d'un équipage en provenance de Mars. En effet, les autorités découvrent que le seul survivant de la mission est habité par un alien qui semble avoir "hérité" de toutes les données perdues. Devenu malgré lui un enjeu ultime, les états, les entreprises, les mafias, les religions et même des particuliers vont alors se jeter sur les traces de l'astronaute et de son extraterrestre.
 

Derniers articles