dimanche 20 août 2017

VAN HILLIK Veks

Partage :

Liens :

Biographie

Veks Van Hillik est né en 1988 dans un petit village du sud-ouest de la France presque avec un crayon à la main. Très vite, sous l'impulsion de ses frères aînés, il ne le quitte plus et c'est de la nature qui l'entoure, de la faune et flore, qu’il tire son inspiration. Pourtant il ne s’oriente pas dans cette voie et fait une école de cuisine, continuant à se former seul au dessin. Ce n’est que plus tard qu’il suivra un cours de design graphique et qu’il aura la chance de découvrir de manière plus approfondie l'histoire de l'art. Il reconnaît d’ailleurs aujourd’hui, que c’est cette discipline qui lui a donné envie de s'orienter vers la pratique du dessin, de la peinture et vers toutes les autres formes de création possibles !
L’artiste dessine au crayon et au charbon et peint principalement à l’acrylique. Il utilise avec génie la technique du clair-obscur pour mettre en relief ses créations, qui représentent majoritairement des créatures fantastiques, sortes de chimères ténébreuses et angoissantes. Si Veks Van Hillik reprend les codes principaux du Lowbrow ou du Pop surréalisme, il développe un style bien à lui, onirique, surréaliste, tout en s’imprégnant de diverses influences. L’école classique et les Grands Maîtres des siècles derniers, qu’il s’agisse de Brueghel, Goya, Gustave Doré, Ingres, Caravage, Dali ou Breton, l’inspirent tout particulièrement. Mais il est également fasciné par la technique et l’univers de nombreux artistes plus contemporains comme Femke Hiemstra, James Jean, Charlie Immer, Dave Cooper, Bom.K ou encore Blu. Son travail est également influencé par le cinéma et plus particulièrement la science-fiction et la fantasy, avec une obsession pour les films d’animation de Miyazaki. Bien entendu, victime de sa génération, la musique, les jeux vidéo, la BD, le street art, le graffiti et l’univers du tatouage ne sont pas étrangers à son univers artistique. À l’instar du courant dans lequel il évolue, Veks Van Hillik joue également avec les codes des médias populaires et avec ceux de la pop culture.
Chaque peinture, ou dessin de Veks Van Hillik semble être une ode à l'imaginaire, fenêtre secrète sur ses rêves et chimères, dont chaque scène, chaque personnage est un subtil mélange entre candeur et noirceur. Une interprétation d’une évolution possible des êtres vivants. Un cerveau cubique, un singe à corps de crapaud… Toute une panoplie d’hypothèses extravagantes exposée telle une étude éthologique et biologique.
Depuis 2010, date de sa première sortie à Toulouse où il vit et travaille, il participe à de nombreuses expositions en France. Récemment, ses travaux ont passé les frontières notamment pour l’Italie (Rome et Salerno), les Etats Unis (Brooklyn à New York) et l’Australie (Melbourne). Cependant, son travail Pop surréaliste reste encore aujourd’hui trop confiné aux regards des initiés.