mercredi 20 septembre 2017

PARKINSON Keith

Partage :

Liens :

Biographie

Keith Parkinson est né le 22 octobre 1958 à West Covina, aux Etats Unis. Il démarre sa scolarité à l'école primaire Weinberger de San Diego et la termine au lycée Okemos de Lansing dans le Michigan. Inspiré par le travail de J.R.R. Tolkien, il commence à peindre, partageant bientôt son temps entre la peinture et son activité de batteur dans un groupe rock.
Souhaitant se lancer dans la carrière plus stable d'artiste freelance, Keith abandonne finalement ses rêves de rock star pour entrer dans une école d'art. En sortant diplômé de l'école Kendall School of Design en 1980, Keith Parkinson rejoint la société Advertising Posters, société spécialisée dans la décoration de flippers et de jeux d'arcade et où il se retrouve avoir un accès direct à l'illustration de nombreux jeux parmi les plus populaires, ceux qui vont marquer le début de l'industrie du jeu vidéo.
Il travaille dur et rejoint TSR pour s'adonner à sa grande passion, l'Heroic Fantasy. Il y reste pendant cinq ans et illustre des magazines et des livres, des boîtes de jeux et des calendriers, ainsi que Dragonlance, Forgotten realms, Gamma World et Amazing Stories.
Après cette période, il décide de devenir indépendant et déménage du Wisconsin vers la Pennsylvanie. Il travaille pendant les sept années suivantes non seulement sur des jeux vidéos, mais aussi pour de nombreux éditeurs de livres. Il va ainsi travailler pour des sociétés comme Random House, Bantam and Penguin Books et pour des artistes comme Terry Goodkind, David Eddings, Anne McCaffrey, Orson Scott Card et Terry Brooks.
Il remporte de nombreux prix durant cette période, et notament le Chesley Awards pour la meilleure illustration de couverture de livre en 1988 et 1989 et le Jack Gaughan Award en 1991. 
A la fin des années 80, l'éditeur de jeux vidéos SSI adapte plusieurs jeux de plateaux de TSR sur micro en reprenant les illustrations de Keith Parkinson tel que Champions of Krynn, Dragon Strike, Death Knights of Krynn, Pools of Darkness, Eye of the Beholder III ainsi que Death Gate.
Fin des années 90, Parkinson monte son propre studio de jeu dans le but de réaliser un jeu de cartes à jouer et à collectionner dans la même veine que Magic The gathering. Entouré d’amis artistes dont Brom, il crée Guardians, un ingénieux jeu de cartes sans prétentions, dont le principal atout sont les illustrations, toutes d’un haut niveau et d'un ton général humoristique, jeu de cartes qui sert surtout de canevas à Parkinson et ses amis pour permettre leurs délires créatifs. Le résultat est aussi déroutant qu’hilarant et Guardians aura son succès, hélas stoppé net par la faillite de FPG la maison d’édition.
Keith Parkinson collabore ensuite, entre ses nombreuses illustrations freelances de romans, avec Brad Mc Quaid, un des créateurs de Verant, une boite de jeux vidéos spécialisée dans la conception de jeux de rôles en ligne, sur leur titre phare Everquest. Keith est l’auteur de la peinture illustrant la boite et celle des 3 extensions suivantes.
Satisfait de sa collaboration avec Brad Mc Quaid, il le rejoind tout naturellement  à san Diego en avril 2002, lorsque celui-ci crée sa propre boite, Sigil Games Online, Inc, afin de réaliser un autre MMORPG en réunissant des talents. Ce MMORPG engagé et à gros budget s’appelle Vanguard. Keith en devient le responsable du département graphique, chapotant toute la phase conception graphique et artistique du jeu. En 1996 sort chez FPG son premier livre, Knightsbridge the art of, Kingsgate the art of sort en 2004 chez SQP Inc.
Malheureusement, la maladie ne lui permettra pas d’assister au lancement de Vanguard, le 30 janvier 2007. Keith Parkinson décède le 26 octobre 2005 après avoir lutté durant 16 mois contre la leucémie.