dimanche 20 août 2017

MARTINIÈRE Stephan

Partage :

Liens :

Biographie

Stephan Martinière est né en france. "Quand je serai grand je veux être un astronaute!" déclare le petit Stephan de six ans en 1968, une année avant que l'homme ne marche sur la lune. Sans surprise, ses premiers griffonnages représentent des fusées et des vaisseaux spatiaux. Il grandit en France et n’a pas le droit de regarder la télé, aussi Stephan passe beaucoup de temps au cinéma. Là il découvre Werewolf and the Mummy, Dracula, Frankenstein et King Kong. Il rêve avec Voyage to the Center of the Earth et s’instruit avec The Day The Earth Stood Still! Le sang, les boyaux et les substances visqueuses, dans tous ces classiques étaient pour une grande majorité frais. Les griffonnages d’astronautes de Stephan deviennent des griffonnages de monstres et d’extraterrestres et comme il trouve de plus en plus de plaisir à dessiner, de plus en plus son rêve de devenir astronaute disparaît. Son métier sera dans l'art. Il a tout juste 17 ans lorsqu'il entre en 1979 à l'école supérieure des arts appliqués Duperré de Paris où il étudie l'anatomie, la perspective, la publicité, l'architecture et un tas d'autres choses utiles. Les maîtres de l'art classique et de l'illustration deviennent une partie de son quotidien, de même que des films tels que 2001 A Space Odyssey, Alien, Blade Runner et The Dark Crystal. Il en sort diplômé en 1983. 
Diplôme en poche en 1983, il rentre à Gobelins, l'école de l'image au département cinéma d'animation, pour passer un peu de temps avec Bambi et Cendrillon. Mais il est très vite contacté par une société d'animation et est immédiatement envoyé au Japon pour y travailler comme designer sur l'Inspecteur le Gadget. Les huit années suivantes sont alors passionnantes, il travaille ardemment entre l'Asie et les Etats-Unis sur une variété de projets comme Heathcliff, The Wheel Warriors et Ghostbusters Réel.
S'installant finalement en Californie, il occupe ensuite le poste de directeur de télévision et continue sa carrière en dirigeant des spectacles comme Dinosaucers, Dennis la Menace et finalement Madeline, une adaptation musicale des livres Madeline par Ludwig Bemelmans.
Plusieurs années, une belle épouse et une fille plus tard, sa carrière prend une tournure radicale après ces expériences. Il ressent le besoin de retourner faire de la conception et de l'illustration. Il est embauché par une société de parcs à thème et passe 2 années très créatrices, concevant des tours pour plusieurs parcs japonais. Pendant cette période il commence à établir quelques contacts indépendants dans d'autres domaines comme la TV. Pendant une période brève il retourne à l'animation pour diriger encore 4 Madeline. Il dirige également quelques spectacles d'animation pour des sociétés différentes pendant deux ou trois ans jusqu'à ce qu'il soit impliqué dans Where is Waldo, la série animée qui le fait passer de directeur artistique à réalisateur de dessins animés. C'est pendant ces 4 années à faire des dessins animés, qu'il établit quelques contacts freelance très solides.
En définitif, il quitte Los Angeles et devient artiste freelance à plein temps. Un projet menant à un autre, il se trouve impliqué dans à peu près tous les domaines de l'industrie du spectacle faisant des couvertures de livres, des animations de parcs à thème comme Star Trek “The Experience” et The Race For Atlantis à Las Vegas. Comme on pouvait s'y attendre, ces deux projets ont mené Stephan à Hollywood, où il a eu les occasions passionnantes de travailler à la conception de films comme Virus, The Astronaut's Wife, Red Planet, Dragon Heart 2, I, Robot et Star Wars Episodes II and III.
Armé d’années d'expérience comme artiste de concept, d’une palette graphique, de Photoshop et d’un peu de 3D sous la ceinture, Stephan fait son incursion dans l'industrie de jeu comme directeur de conception visuel travaillant pour Cyan, les créateurs de Myst. Pendant plusieurs années Stephan crée et surveille le contenu artistique pour le jeu Uru, Ages Beyond Myst, les deux paquets d'expansion et la suite d’Uru, puis il travaille chez Midway pour Stranglehold, Area51 et plusieurs autres projets qui étaient en développement.
Durant ces années Stephan s'est également installé comme illustrateur de couvertures de livres. Il a été de nombreuses fois récompensé, 1 gold (2004) et 2 silver Spectrum Awards (1997 et 2008), 4 Master (2004 deux fois, 2005 et 2008) et 9 Excellence Exposé Awards (2004, 2005 deux fois, 2007 deux fois et 2008 quatre fois...). Il est aussi le vainqueur du Chesley Award (2006 et 2007) et du British Science Fiction Association Award (2005 et 2009) pour la meilleure couverture et il a été nominé 3 fois au Hugo Award (2007 et deux fois en 2006) . En 2006 Stephan a reçu le Grand Master Expose Award et en 2008 c'est un Hugo Award qui vient récompenser son talent. Stephan Martinière est aujourd'hui directeur de création artistique sur le jeu vidéo Rage chez ID software.
Il a publié quatre livres chez Design Studio Press, Quantum dreams en 2004, Quantumscapes en 2006, Velocity en 2011 et Trajectory en 2013, sans oublier un calendrier en 2007, Futurescapes chez Tide-Mark Press.