jeudi 19 octobre 2017

MANCHU alias Philippe BOUCHET

Partage :

Liens :

Biographie

Phillipe Bouchet est né le 19 mars 1956 à Cholet dans le Maine-et-Loire, il prendra le pseudonyme de Manchu, après avoir vu le film d’épouvante, Le Masque d'or, avec Boris Karloff dans le rôle du docteur Fu Manchu. Dès son plus jeune âge, il prend plaisir à reproduire les œuvres des dessinateurs qui lui sont données de voir, noircissant ses cahiers de dessin de cow-boys, d'indiens et, déjà, de voitures américaines. Il dit avoir certainement été influencé par son père qui, pour son travail de tapissier-décorateur dessinait, aux crayons de couleurs, fauteuils et canapés d'un trait assez enlevé. Agé de 12 ans à la sortie du film de Stanley Kubrick, 2001, l'odyssée de l'espace, et de 13 ans lors des premiers pas de Neil Armstrong sur la lune, il souhaite tout d’abord devenir astronaute. Revenu à des ambitions plus mesurées au cours des années suivantes et BEPC en poche, il s'inscrit à 15 ans et demi, sur les conseils de ses parents, à Brassart, l'école de dessin et de publicité de Tours. Il croit, d’ailleurs toujours détenir le record du plus jeune élève en première année… La formation est assez rigoureuse, mais cela aura l’avantage de le préparer de manière très traditionnelle à toutes les techniques. Il s'essaie durant sa scolarité à tous les types de travaux liés a l'illustration et avouera par la suite que cette polyvalence lui a permis "de joindre les deux bouts durant de nombreuses années".
Après trois ans, une quatrième année de spécialisation illustration et quelques mois dans le milieu de la publicité, qu’il délaisse assez rapidement ne le trouvant pas assez créatif, il travaille pour la société DIC, un studio de dessins animés, sur le graphisme des vaisseaux spatiaux et des décors de la série animée Ulysse 31. En 1979, lorsque la DIC déménage ses locaux à Paris, Manchu décide de devenir indépendant. Il travaille alors chez Procidis, en collaboration avec Barbaud, sur les non moins célèbres séries animées Il était une fois la vie et Il était une fois l'espace. Il travaille un peu avec les frères Bogdanoff, pour qui il fait des recherches, des designs sur des projets de séries. C’est chez eux, en 1984, qu’il rencontre Gérard Klein le directeur de collection chez Ailleurs et demain et au Livre de Poche. Six mois plus tard, il illustre les volumes de la collection La Grande Anthologie de la science-fiction pour Le Livre de Poche, dont il fera la moitié des illustrations de couverture. Cette collaboration durera une quinzaine d’années, durant lesquelles il illustrera plus de deux cents ouvrages.
S’il fait beaucoup de pubs dans les années quatre-vingt essentiellement pour des industriels comme Thompson et la plupart du temps liées au domaine spatial, il réalise de nombreuses couvertures pour la collection Présence du Futur de Denoël. Il conçoit également différents travaux, affiches, dessins pour le Centre national des études spatiales et l'Agence spatiale européenne. N'oublions pas les revues Science et Vie Junior et Ciel & Espace pour lesquelles il dessine des paysages planétaires, des galaxies et visualise des phénomènes astronomiques. En 1999, Étienne Le Roux, dessinateur résidant aussi à Tours, le contacte afin de lui proposer une éventuelle collaboration sur un projet en BD intitulé Aménophis IV. Séduit par le scénario qu'il trouve original, Manchu accepte et en conçoit le design. Il travaille par la suite sur Golden Cup, là aussi pour le design et sur des couvertures d’albums Histoire secrète, Hauteville House… avec Olivier Vatine. C’est encore chez Delcourt que sortira son artbook Science (Fiction) en 2002.
Il a depuis travaillé aussi bien pour toutes les grandes maisons d’édition, que pour le monde du cinéma ou celui des jeux de rôle et a été récompensé en 2001 par le Prix Bob-Morane, catégorie "Coup de cœur" et le Grand Prix de l'Imaginaire, catégorie "Illustrateur".
Manchu vit et travaille à Tours, au milieu de ses maquettes en plastique (lanceurs spatiaux, avions, véhicules et vaisseaux de science fiction, figurines, etc., etc.) et au côté de sa Ford Fairlane 500 de 1958.
En 2011 est sorti son second artbook, Starship(s) toujours chez Delcourt.